David Cronenberg : une faille dans le corps

Coupés, perforés, mutilés, les êtres monstrueux de David Cronenberg sont des corps ouverts, et le motif de l’orifice est omniprésent dans ses films. Ouvrir la chair n’est pas un acte vain relevant d’un goût pervers pour l’horreur, il recouvre plusieurs significations.   En se débarrassant de la barrière de la peau, Cronenberg se débarrasse de […]

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.