Les éclats d’ombre de Paul Fourcou

Paul Fourcou a illustré le numéro 24 de La Gazelle, consacré à la Conquête. Il est étudiant à l’École supérieure d’art de Lorraine à Épinal. Il a illustré nos pages avec ses dessins réalisés sous la chaleur du mois d’août.

« C’est un projet de conquête dans le décor de l’été. Récemment, je me suis souvent abrité du soleil, en cherchant partout des « éclats d’ombres ». Ceux que l’on voit dans les photographies argentiques de Pierre de Fenoÿl. Ceux-là mêmes que l’on devine dans les textes de Camus. J’aime observer le jeu de la lumière traversant les paysages. Alors, j’ai repensé à la conquête, me disant qu’elle pourrait être l’ombre d’une main. L’image m’a plu. D’après elle, il me semble que conquérir revient à priver ce que l’on convoite de toute lumière. Recouvrir d’une ombre. S’étendre comme le font les branches des arbres, pour plus de place au soleil. Avec en dessous, l’ombre d’un territoire. Et plutôt que d’illustrer des variations de ce même thème, j’ai préféré proposer une histoire un peu floue. Celle d’un homme qui enterre les racines d’une plante, surmontée de mains. Des mains qui s’élèvent lentement au soleil. Quant au fusain, je l’ai utilisé pour ses accidents et ses nuances. Son noir, et ses reflets. Aussi parce que je n’avais rien d’autre. »

Découvrez-en davantage sur son travail en consultant sa page Tumblr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *